Le Manifeste des évidences (26)

Six ans déjà, depuis le dernier bil­let de cette série con­sacrée à l’en­tre­prise ! Et c’est peu de dire que l’eau a coulé sous les ponts. Un arti­cle ne suf­fi­ra donc pas pour vous racon­ter com­ment j’ai dévelop­pé mon cab­i­net d’écrivain pub­lic. De plus, je suis loin d’avoir la force de frappe d’une agence de com­mu­ni­ca­tion et ne suis pas un expert des rela­tions publiques. Mon truc, c’est d’être invis­i­ble… D’ailleurs, moins on me voit, et plus mon tra­vail est de qual­ité.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (26) »

Pour être heureux ? Il suffit de…

Tu le sens le son, là, tu le sens le vent… Cette brise légère comme un air de print­emps. Pour être heureux, il suf­fit de…

Con­tin­uer la lec­ture de « Pour être heureux ? Il suf­fit de… »

Taillons un costard de fête international à notre cher Naboléon !

Sortez strass et pail­lettes, faites péter Rolex et chaînes en or qui bril­lent, débouchez la Veuve-Clic­quot et calez-vous dans le fau­teuil Louis XIII et dégus­tant un bon Cohi­ba Behike, afin de savour­er cette rétro­spec­tive his­torique du règne flam­boy­ant de notre Sauveur à tous, j’ai nom­mé, l’Em­pereur Naboléon !

Con­tin­uer la lec­ture de « Tail­lons un costard de fête inter­na­tion­al à notre cher Naboléon ! »

Radio Coléoptère représente… (2) LMFAO : I’m sexy and I know it !

Dans un an et qua­tre jours, ter­miné ! Apoc­a­lypse, Holo­causte et tout le Trem­ble­ment ! Le Juge­ment Dernier ! Alors autant se met­tre dans l’am­biance (kif­fer sa race, comme on dit dans le tiéquar) en le recon­nais­sant : I’m sexy and I know it…

Con­tin­uer la lec­ture de « Radio Coléop­tère représente… (2) LMFAO : I’m sexy and I know it ! »

Le Manifeste des évidences (25)

Cela fai­sait une paie, depuis que j’écris, que je n’avais repris cette série d’év­i­dences, afin de retenir encore un peu celles et ceux qui me lisent. C’est qu’en­tre temps, il m’a fal­lu créer mon cab­i­net d’écrivain pub­lic, dévelop­per l’ensem­ble de mes ser­vices et presta­tions et organ­is­er ma compt­abil­ité, jouer le com­mer­cial et le ban­quier, endoss­er les rôles de secré­taire et de pré­posé à la machine à café, dévelop­per la rela­tion client… Bref, tout faire, tout seul !

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (25) »

Radio coléoptère représente… (1) Rockin’ Squat : ce n’est que le début !

Cela fai­sait un moment qu’on n’avait pas poussé les Watts chez le coléop­tère et pour­tant, le bon son fuse dans sa tanière ! Ain­si donc, en prélude aux mis­siles dis­posés sur la rampe de lance­ment, en vue de la prochaine élec­tion, ci-après un petit aperçu de quelques-uns des thèmes qui lui sont chers et qu’un magi­cien du hip-hop a su met­tre en musique. Sou­venez-vous, ce n’est que le début…

Con­tin­uer la lec­ture de « Radio coléop­tère représente… (1) Rockin’ Squat : ce n’est que le début ! »

Woerth-Bettencourt, Balladur et Karachi, mafieux et pourris dans la cour de Sarkozy !

Le Tré­sor Pub­lic rem­bourse 32 mil­lions d’eu­ros à une fraudeuse fis­cale mil­liar­daire au titre du boucli­er fis­cal, pen­dant que valsent d’autres mil­lions dans de som­bres affaires de rétro­com­mis­sions, liées à la vente de sous-marins au Pak­istan et qui auraient per­mis de financer la cam­pagne élec­torale d’É­douard Bal­ladur à la prési­den­tielle de 1995. Et pen­dant ce temps, les affaires con­tin­u­ent…

Con­tin­uer la lec­ture de « Woerth-Bet­ten­court, Bal­ladur et Karachi, mafieux et pour­ris dans la cour de Sarkozy ! »