Morland, casse-toi de Lucé ! Ta liste, ta tronche, tes magouilles, ta 4L et tes amis… Même ta femme, on n’en veut pas !

Tu m’as sûre­ment déjà classé dans la caté­gorie de ces “mau­vais­es langues qui dis­ent que [tu es] un voleur, une fripouille” et acces­soire­ment, je m’en fous. Une chose est sûre mon Jacquot, moi non plus je ne t’ai pas oublié.

Con­tin­uer la lec­ture de « Mor­land, casse-toi de Lucé ! Ta liste, ta tronche, tes magouilles, ta 4L et tes amis… Même ta femme, on n’en veut pas ! »

Les communistes se rappellent à votre bon souvenir…

Ce soir, je rece­vais dans ma boîte mail la “con­vo­ca­tion” qui m’en­joint à me ren­dre à la réu­nion du Par­ti com­mu­niste à Lucé pour les prochaines munic­i­pales.

Con­tin­uer la lec­ture de « Les com­mu­nistes se rap­pel­lent à votre bon sou­venir… »

Jacques Attali à l’Élysée mercredi, Ségolène Royal à Chartres vendredi…

Le rap­port Attali sur la “libéra­tion de la crois­sance”, qui doit être remis au prési­dent de la République mer­cre­di 23 jan­vi­er 2008, est pour le moins atten­du, tant son con­tenu risque d’avoir des impli­ca­tions très con­crètes pour l’ensem­ble des citoyens. En effet, par­mi les 314 mesures annon­cées, l’une des plus débattues sera sûre­ment la dis­pari­tion, pré­con­isée par ce rap­port, des départe­ments. Et dans le départe­ment juste­ment, l’ac­tu­al­ité de la semaine, c’est la venue annon­cée de Ségolène Roy­al à Chartres, ven­dre­di 25 jan­vi­er, pour soutenir Françoise Val­let, la can­di­date social­iste à la lég­isla­tive anticipée de la pre­mière cir­con­scrip­tion d’Eure-et-Loir.

Con­tin­uer la lec­ture de « Jacques Attali à l’Élysée mer­cre­di, Ségolène Roy­al à Chartres ven­dre­di… »

La Constitution européenne et Sarkozy : mini-traité, maxi-amnésie !

Après le refus du Traité con­sti­tu­tion­nel européen présen­té aux Français en mai 2005, on s’at­tendait à voir nos gou­ver­nants se saisir du prob­lème posé, à savoir l’aspi­ra­tion légitime des peu­ples à une Europe plus sociale et poli­tique qu’é­conomique… Mais voilà que le texte revient, qua­si­ment inchangé, sous la forme d’un “mini-traité” qui ne répond à rien mais qui prof­ite tou­jours aux mêmes.

Con­tin­uer la lec­ture de « La Con­sti­tu­tion européenne et Sarkozy : mini-traité, maxi-amnésie ! »

Sarkoshow : le “rendez-vous des fayots” et des maladroits !

Face à plus de 600 jour­nal­istes, le Prési­dent a fait du petit bois avec les médias, sans ren­con­tr­er de dif­fi­culté majeure. La con­férence de presse for­mat grand-messe de ce mar­di 8 jan­vi­er a réu­ni plus de 600 jour­nal­istes (Cham­pagne !), selon l’Élysée. Parterre de caméras dans la cour du Palais, estrade bondée de pho­tographes face à la tri­bune, con­frères ser­rés sous les lam­bris, trop nom­breux pour les chais­es mis­es à leur dis­po­si­tion.

Con­tin­uer la lec­ture de « Sarkoshow : le “ren­dez-vous des fay­ots” et des mal­adroits ! »

Zed’s dead, baby, Zed’s dead…

Tout les incon­di­tion­nels d’hé­mo­glo­bine et de Taran­ti­no con­nais­sent cette réplique de Bruce Willis, alias Butch Coolidge dans Pulp Fic­tion. On pen­sait ne la trou­ver que dans un film, cette réplique, mais voilà que je tombe sur la biogra­phie som­maire du Zed en ques­tion, enfin dans la vie réelle il me sem­ble…

Con­tin­uer la lec­ture de « Zed’s dead, baby, Zed’s dead… »

Demain dans les kiosques : N’AYEZ PAS PEUR !

Bigre ! Du sang et des larmes, enfin ! Allons enfants de la patrie, hiheu…

Con­tin­uer la lec­ture de « Demain dans les kiosques : N’AYEZ PAS PEUR ! »