Collectif anti délation : Ne baissons pas la garde !

Le pro­jet de loi Préven­tion de la délin­quance devrait pass­er en dernière lec­ture à l’Assem­blée Nationale à la fin du mois de jan­vi­er.

La prévention selon Sarkozy

Il a déjà été large­ment amendé dans un sens plus répres­sif lors de ses précé­dentes lec­tures au Sénat et à l’Assem­blée Nationale :

  • Facil­i­ta­tion de l’ex­pul­sion des gens du voy­age.
  • Ren­force­ment de l’e­sprit sécu­ri­taire dans l’ur­ban­isme.
  • La répres­sion de l’oc­cu­pa­tion “illicite” des halls d’im­meu­ble est ren­for­cée.
  • Créa­tion de nou­veaux dél­its inspirés par l’ac­tu­al­ité : s’op­pos­er aux inter­ven­tions mus­clées de la police, aux arresta­tions “spec­tac­u­laires”, c’est faire de la “provo­ca­tion directe à la rébel­lion”.

Il faut faire le lien avec l’ensem­ble de la répres­sion du mou­ve­ment social, les nom­breux procès faits aux lead­ers asso­ci­at­ifs et syn­di­caux.

  • L’a­mal­game psy­chi­a­trie et délin­quance demeure !
  • C’est la logique du fichage et de l’en­fer­me­ment qui pré­vaut au mépris de toute réflex­ion des pro­fes­sion­nels.

Alors que l’ex­clu­sion et la pré­car­ité aug­mentent, ce pro­jet de loi réduit la sol­i­dar­ité et demande aux pro­fes­sion­nels de san­té, de l’é­d­u­ca­tion nationale, des ser­vices soci­aux, de la mag­i­s­tra­ture… de repér­er, de fich­er, de dénon­cer toute per­son­ne en dif­fi­culté ou déviance qui pour­rait se rebeller et donc représen­ter un dan­ger pour le sys­tème.

Ce pro­jet de société lib­er­ti­cide, que nous dénonçons depuis trois ans ne doit pas se met­tre en place.

Nous devons main­tenir et ampli­fi­er la mobil­i­sa­tion.

Partout en France, une semaine d’ac­tion du 22 au 26 jan­vi­er 2007, avec un temps fort le 23 jan­vi­er (un préavis de grève cou­vre les salariés), a été décidée par le Col­lec­tif Nation­al Uni­taire de Résis­tance à la Déla­tion. (CGT, FSU, Sol­idaires, LDH, SUD San­té-Soci­aux, SUD C‑T, SNPES-PJJ, SNEPAP, SNUAS-FP, SNU-Clias, SNES, SNUIPP, Syn­di­cat de la Mag­i­s­tra­ture, Syn­di­cat des Avo­cats de France, Union Syn­di­cale de la psy­chi­a­trie, Syn­di­cat Nation­al des psy­cho­logues, CNT, A.C !, Col­lec­tif des Étu­di­ants en Tra­vail Social…)

Rassem­ble­ment devant le con­seil région­al du Cen­tre à Orléans (à côté de la cathé­drale), aujour­d’hui à par­tir de 14H00 (un ren­dez-vous a été demandé avec M. Sapin).


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.