Euréliennes et Euréliens à égalité à l’Assemblée !

Voilà au moins un des aspects de l’Eure-et-Loir que l’on pour­ra désor­mais valoriser.

En élisant ce soir Françoise Val­let à la dépu­ta­tion dans la pre­mière cir­con­scrip­tion du départe­ment, les Euréliens et les Euréli­ennes sont désor­mais représen­tés par deux femmes et deux hommes à l’Assem­blée Nationale, soit mieux que la par­ité, la stricte égal­ité… des sex­es, au moins !

Pour l’é­gal­ité des par­tis, il fau­dra repass­er puisque François Huwart a lais­sé sa place en juin à Lau­re de la Raudière sur la troisième circonscription.

Françoise Vallet à Chartres (Salon Marceau, 25 janvier 2008)

Mais ce soir c’est la diver­sité des opin­ions qui retrou­ve un peu de couleur. Pierre Bouchenot, présen­ta­teur de l’édi­tion régionale de France 3 Cen­tre, annonçait l’af­faire comme déjà pliée à 19h20, en fonc­tion des résul­tats obtenus sur la qua­si-total­ité des com­munes rurales.

Selon ce dernier, la faible par­tic­i­pa­tion des électeurs (35%) tra­di­tion­nelle­ment favor­ables à l’UMP sur Nogent-le-Roi, et l’énorme claque prise par Jean-Pierre Gorges à Bar­jou­ville (env­i­ron 80% de suf­frages exprimés pour Françoise Val­let) ont été déter­mi­nants et devraient envoy­er la can­di­date social­iste à l’Assemblée.

Laque­lle sera dès demain plongée dans le grand bain avec l’é­tude (et l’adop­tion prob­a­ble) du traité con­sti­tu­tion­nel européen en con­grès à Versailles.


Auteur/autrice : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.