Il n’y a pas eu que Nirvana dans les garages de Seattle…

La presse musi­cale prise dans l’en­goue­ment plus qu’i­nat­ten­du qu’a déclenché Nir­vana en oublia de dif­férenci­er l’i­den­tité des groupes orig­i­naires de cette même ville en s’empressant de met­tre tout le monde dans le même panier du Grunge. À com­mencer par Alice In Chains et son leader Layne Sta­ley et son gui­tariste Jer­ry Cantrell qui n’avaient rien demandé. Leur album Dirt sor­ti en 1992 est un des meilleurs albums Rock de cette décen­nie à peine com­mencée. Ses mélodies tor­turées et net­te­ment plus tra­vail­lées que celles de Nir­vana nous mon­trent bien que le Métal n’est pas si mort et que le Grunge n’est que l’évo­lu­tion logique du mou­ve­ment Punk.

Would ?

Know me bro­ken by my mas­ter
Teach thee on child of love here­after
Into the flood again
Same old trip it was back then
So I made a big mis­take
Try to see it once my way
Drift­ing body it’s sole deser­tion
Fly­ing not yet quite the notion
Into the flood again
Same old trip it was back then
So I made a big mis­take
Try to see it once my way
Into the flood again
Same old trip it was back then
So I made a big mis­take
Try to see it once my way
Am I wrong ?
Have I run too far to get home ?
Have I gone ? (2x)
And left you here alone ?
If I would, could you ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.