Itinérant

L'Écho des Maux

Être itinérant, comme ces vagabonds que l’on réprimait…

Itinérant - Ce qu'on appelle vagabondage (Alfred Stevens, 1854)
Itinérant — Ce qu’on appelle vagabondage (Alfred Stevens, 1854)

Itinérant

D’er­rance en errance,
de galères en galères,
un jour plus haut, un autre plus bas,
nous pour­suiv­ons cha­cun notre course
vers notre Destin.

À quoi bon crier ?
À quoi bon se révolter ?
Tra­ver­sons cette val­lée de larmes
que nous n’avons pas choisie.

Mais n’a­ban­don­nons jamais l’Espoir,
l’e­spoir du répit, l’e­spoir de la sortie.
un jour notre tour viendra
et le monde sera encore meilleur.

Bouf­fons de la vache enragée
demain le goût du pain sera plus doux
Buvons fiel et vinaigre
et un peu d’eau devien­dra divin nectar.

Pas de vaine révolte, pas de désespoir.
Bien­tôt nous sor­tirons de l’épreuve
plus sages et encore un peu plus forts.

Maître Renard


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.