La langue de bois du coléoptère (2)

La Langue de Bois du Coléoptère

Mes­dames, Messieurs, le par­tic­u­lar­isme dû à notre his­toire unique entraîne une mis­sion somme toute des plus exal­tantes pour moi : l’élaboration d’un pro­gramme plus humain, plus frater­nel et plus juste.

Je tiens à vous dire ici ma déter­mi­na­tion sans faille pour clamer haut et fort que la néces­sité de répon­dre à votre inquié­tude jour­nal­ière, que vous soyez jeunes ou âgés, con­forte mon désir incon­testable d’aller dans le sens d’une restruc­tura­tion dans laque­lle cha­cun pour­ra enfin retrou­ver sa dig­nité.

Mes­dames, messieurs, l’autorité juste génère évidem­ment la pro­fonde réflex­ion d’un seul vrai recours qui dit qu’il faut faire son devoir au quo­ti­di­en. Par ailleurs, la dynamique vertueuse doit renou­vel­er la respon­s­abil­i­sa­tion pro­tec­trice et la dynamique d’une rup­ture sans agi­ta­tion par­ti­sane pour retrou­ver le chemin du vivre ensem­ble. La mon­tée des dépens­es basiques doit donc insis­ter sur la rup­ture du lien social et sur le sen­ti­ment de vide d’une France où les plus assidus seraient récom­pen­sés.

La langue de bois du coléoptère (Capricorne à La Réunion)
La langue de bois du coléop­tère (Capri­corne à La Réu­nion)

Pas de langue de bois entre nous !

L’approche sociale dans notre pays doit renou­vel­er la respon­s­abil­i­sa­tion pro­tec­trice et la dynamique d’un retard en terme de ges­tion de con­tenu qui peut être très facile­ment rat­trapé. Il faut savoir que la sit­u­a­tion d’exclusion que cer­tains d’entre vous con­nais­sent doit s’assimiler à la notion intacte d’un mou­ve­ment chem­i­nant vers plus d’unité. Je con­firme tout de suite que l’élan pop­u­laire tourné vers notre avenir com­mun guide le dia­logue iden­ti­taire d’un monde plus égal­i­taire où per­son­ne n’aurait la sen­sa­tion d’être exclu par une société de plus en plus exigeante. Actuelle­ment, l’aspiration plus que légitime de cha­cun au pro­grès social génère la pro­fonde réflex­ion de solu­tions rapi­des cor­re­spon­dant aux grands axes soci­aux pri­or­i­taires. Il est tout à fait nor­mal que je vous dise que la démoc­ra­tie par­tic­i­pa­tive jus­ti­fie la démarche vertueuse d’une baisse effec­tive du nom­bre de per­son­ne dans la détresse. Je garde la réelle con­vic­tion que la juste récom­pense de la pro­mo­tion sociale se con­cen­tre sur les citoyens et les forces sociales d’un temps et d’une époque en phase avec les inno­va­tions afin de ne pas être dépassé.

Mes­dames, messieurs, je vous remer­cie de votre atten­tion. Par la même, soyez assuré de ma réelle impli­ca­tion et du car­ac­tère pro­fond de mon engage­ment con­crétisé ici par les mots pour vous offrir un monde meilleur et plus juste.

Dès lors, sachez que je me bat­trai pour faire admet­tre que la con­jonc­ture actuelle doit s’intégrer à la final­i­sa­tion glob­ale d’un proces­sus allant vers plus d’égalité.

Vous avez man­qué le début du pro­gramme ? Apprenez les bases de la langue de bois du coléop­tère.


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

1 réflexion sur « La langue de bois du coléoptère (2) »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.