La langue de bois du coléoptère (3)

La Langue de Bois du Coléoptère

Je reste fon­da­men­tale­ment per­suadé que la volon­té farouche de sor­tir notre pays de la crise inter­pelle le citoyen que je suis et nous oblige tous à aller de l’avant dans la voie d’un plan cor­re­spon­dant véri­ta­ble­ment aux exi­gences légitimes de cha­cun.

Capricornio
Capri­cornio

Par ailleurs, c’est en toute con­nais­sance de cause que je peux affirmer aujourd’hui que la con­jonc­ture actuelle doit s’intégrer à la final­i­sa­tion glob­ale d’un proces­sus allant vers plus d’égalité.

Et ce n’est cer­taine­ment pas vous, mes chers com­pa­tri­otes, qui me con­tredi­rez. D’autant plus si je vous dis que la néces­sité de répon­dre à votre inquié­tude jour­nal­ière, que vous soyez jeunes ou âgés, entraîne une mis­sion somme toute des plus exal­tantes pour moi : l’élaboration d’une restruc­tura­tion dans laque­lle cha­cun pour­ra enfin retrou­ver sa dig­nité.

Promis, j’arrête la langue de bois

Ça ne vous défrise pas, vous, ces phras­es toutes faites ? Ce n’est pas Copé qui nous con­tredi­ra, lui qui nous a pon­du un bouquin du genre, “promis, j’arrête la langue de bois” ! Sans rire ? Demain peut-être… Il n’est pas au courant que les promess­es n’engagent que ceux qui y croient. On aura beau dire, ça fait quand même promesse de pochtron, ou bonne réso­lu­tion foireuse du jour de l’An… lancée comme un défi à vos con­vives alors que vous avez trop for­cé sur l’eau de vie de grand-papa !

M’enfin, si Copé peut écrire un bouquin, on est tous écrivains. Ce n’est pas dur et ensuite c’est selon ! Les goûts, je veux dire… Opter pour la for­mule clas­sique, style plat du jour, nègre plus mai­son d’édition. Ou faire dans l’insolite, voire dans l’autoformation, en ne man­quant pas de faire prof­iter vos con­vives de vos lumineuses décou­vertes.

Ain­si, pour ceux qui sont adeptes de la philoso­phie Copé comme d’autres le sont de la méth­ode Coué, pour les futurs politi­ciens et citoyens qui demain s’engageront pour défendre leurs idées, je con­seille mod­este­ment comme pre­mier exer­ci­ce de cet ate­lier d’écriture d’un genre nou­veau, d’aller sur cette page et, grâce à ce mer­veilleux out­il qu’est le généra­teur de langue de bois (à retrou­ver ci-dessous), d’écrire un texte de quelques lignes, un dis­cours même, pour les plus motivés, et de venir le poster ici comme l’un de vos com­men­taires.

Cours de langue de bois - ENA
Cours de langue de bois — ENA

Alors, à vos plumes… Vous avez raté le début des cours ? Pas de panique ! Apprenez les bases de la langue de bois du coléop­tère et révisez les fon­da­men­taux


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.