Merci Robert !

Il y a 25 ans, le 18 sep­tem­bre 1981, la peine de mort était abolie en France.

Robert Badinter - L’Abolition

Sous l’im­pul­sion du Garde des Sceaux de l’époque, Robert Bad­in­ter, la France aban­don­nait cette sanc­tion pour lui préfér­er la peine de prison à per­pé­tu­ité pour les crimes les plus graves.

Les Français étaient alors 62 % à se déclar­er favor­ables à la peine de mort, con­tre 42 % en 2006.

Aujour­d’hui, seuls Jean-Marie Le Pen (FN) et Philippe de Vil­liers (MPF) récla­ment encore un référen­dum pour rétablir la peine capitale.

L’an­née dernière, 5186 con­damna­tions à mort ont été pronon­cées et 2148 détenus ont été exé­cutés dans le monde selon Amnesty Inter­na­tion­al, notam­ment aux États-Unis, mais aus­si en Corée du Nord, en Chine, en Afghanistan, en Iran et en Irak, en Ara­bie Saou­dite et au Yémen, ain­si qu’en… Lybie (liste non-exhaus­tive).

Pour l’an­cien min­istre Robert Bad­in­ter, c’est main­tenant “l’abo­li­tion uni­verselle” qu’il faut réclamer, 119 États de l’ONU sur 199 étant aujour­d’hui abolitionnistes.


Auteur/autrice : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.