Sauvez les otages colombiens !

Le prési­dent colom­bi­en Alvaro Uribe a annon­cé, ven­dre­di 20 octo­bre, à Bogo­ta, qu’il sus­pendait les négo­ci­a­tions pour un échange human­i­taire avec les Forces armées révo­lu­tion­naires de Colom­bie (Farc — guéril­la marx­iste). Il demande à l’ar­mée d’ac­tiv­er les opéra­tions mil­i­taires pour libér­er les otages.

Le principe est de deman­der au plus grand nom­bre pos­si­ble de “per­son­nal­ités” (élus locaux, nationaux et européens ; autorités académiques ; autorités religieuses, etc ) d’écrire une let­tre au Prési­dent Uribe via l’am­bas­sade de Colom­bie. Mer­ci de votre action pour sauver Ingrid Betan­court et les 3000 otages des FARC.

Mon­sieur le Président,

Aux bons soins de l’Am­bas­sadeur de Colombie,

Nous venons d’ap­pren­dre avec con­ster­na­tion votre déci­sion de met­tre un terme de façon bru­tale aux négo­ci­a­tions entre votre gou­verne­ment et les FARC en vue d’un accord human­i­taire visant à met­tre fin aux pra­tiques iniques de séques­tra­tion et de kid­nap­ping qui ont lieu en ce moment en Colom­bie dans le con­texte d’un con­flit armé qui déchire le pays depuis des décennies.

Comme démoc­rates et citoyens nous con­damnons avec fer­meté l’at­ten­tat qui a été com­mis ce jeu­di 19 octo­bre et a blessé 5 mil­i­taires et 10 civils. Mais en faire un pré­texte pour met­tre fin aux négo­ci­a­tions en cours serait un drame sans équivalent :

  • pour les otages qu’il con­damn­erait à mort
  • pour la Colom­bie qui plongerait dans un état de vio­lence permanente
  • pour la com­mu­nauté inter­na­tionale dont de nom­breuses instances sou­ti­en­nent un accord humanitaire.

Voilà pourquoi nous joignons notre voix à celles de toutes les familles d’o­tages pour vous deman­der de renon­cer à votre inten­tion de lancer une opéra­tion mil­i­taire de sauve­tage dont on sait qu’elle sera presque cer­taine­ment fatale pour les otages et de pour­suiv­re les négo­ci­a­tions pour aboutir à un accord humanitaire.

Dans cette attente, veuillez agréer, Mon­sieur le Prési­dent, mes salu­ta­tions distinguées.


Ingrid Betancourt - bandeau

Pour en savoir plus : http://www.betancourt.info/indexFr.htm

Colom­bie : les familles des otages désespérées :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1 – 0@2 – 3222,36 – 826081@51 – 825987,0.html

Ambas­sadeur Fer­nan­do Cepe­da Ulloa : embajador@amb-colombie-fr.com — eparis@minrelext.gov.co

Min­istre Plénipo­ten­ti­aire Nico­las Umaïa Jimeno : ministro@amb-colombie-fr.com

Ambas­sade de Colom­bie en France — 22, rue de l’Elysée — 75008 Paris. Tél. : (33) 1 42 65 46 08

Ambas­sade de Colom­bie au Cana­da — 360 rue Albert — bureau 1002 — Ottawa, Ontario K1R7X7.

Tél. : (613) 230‑3760 — Fax : (613) 230‑4416. Cour­riel : embajada@embajadacolombia.ca

Ambas­sade de Colom­bie en Suisse — Dufourstrasse 47 — 3005 Bern.

Tél.: 031 351 17 00/​10 — Fax : 031 352 70 72. Cour­riel : colombie@iprolink.ch

Emba­ja­da de Colom­bia en Bel­gique — Avenue Franklin Roo­sevelt 96a — 1050 Bruselas.

Tél : 02/​649 56 79 — Fax : 02 /​646 54 91. Cour­riel : colombia@emcolbru.org


Cyber@ction n° 190.

Auteur/autrice : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.