Ne cherchez plus ! J’ai retrouvé Bénichou…

Nor­male­ment, quand je regarde TF1, je ne m’en vante pas…

benichcombat.jpgJ’ai retrou­vé Fab­rice Béni­chou dans un tout petit rôle dans le polar du jeu­di. Si, si ! Le faux aveu­gle dans la gare Mont­par­nasse…

Qui se sou­vient de cette anci­enne gloire de la boxe ? À l’époque où celle-ci pas­sait encore à la télé gra­tu­ite, il rem­por­tait trois couronnes mon­di­ales et cinq européennes, de 1988 à 1995, dans la caté­gorie super-coq.

Ce cham­pi­on authen­tique, m’a surtout mar­qué par sa vail­lance, sa com­bat­iv­ité en toutes cir­con­stances et son cheveu sur la langue si rigo­lo. Ce gars-là ne lâchait jamais rien ! Il fonçait dans le tas, sou­vent de manière désor­don­née et avec de grands moulinets des deux bras. Par con­tre, quand il touchait son adver­saire, ça fai­sait régulière­ment mouche !

Ça m’a fait plaisir de te voir Fab­rice, tu es comme une espèce de sou­venir d’enfance…

La ruée vers l’or…

Depuis deux semaines ça n’arrête pas de tomber ! Entre deux giboulées de mars, les médailles d’or et les titres mon­di­aux pleu­vent de plus belle.
Virginie, notre belle petite sirène À com­mencer par l’équipe de France de rug­by qui a rem­porté aux points son deux­ième tournoi des six nations de suite. Ce ne fut pas sim­ple après la défaite le 11 mars con­tre le quinze de la rose qui con­damnait le grand chelem et oblig­eait les hommes de Laporte à faire un car­ton con­tre les chardons écos­sais. Une vic­toire 46 – 19 plus tard, l’équipe de France rem­porte un tournoi qu’elle a presque dom­iné et peut désor­mais se tourn­er vers la coupe du monde avec un cap­i­tal con­fi­ance non nég­lige­able. Du tra­vail reste à faire d’ici à sep­tem­bre mais les bases sont posées et tout le monde va dans le bon sens.

Autre vic­toire tri­col­ore, celle de Jean-Marc Mormeck notre lourd-léger préféré. À l’issue d’un match épique à Lev­al­lois où le sus­pens fut à son comble, Jean-Marc Mormeck récupère les cein­tures WBA-WBC des lourds-légers en dom­i­nant aux points, à l’unanimité des trois juges, le Jamaï­cain O’Neil Bell, qui l’avait bat­tu par K.O. en jan­vi­er 2006 à New York. Une revanche de toute beauté qui nous fait piaf­fer d’impatience en atten­dant le com­bat con­tre le cham­pi­on IBF et la réu­ni­fi­ca­tion des trois titres. À l’échelon européen, le Lucéen Frédéric Klose, 36 ans, plus physique et plus rapi­de, a bat­tu aux points l’Italien Gio­van­ni Parisi à Milan. Le Français con­serve ain­si sa cein­ture européenne des wel­ters. Ce n’est pas pour nous déplaire non plus !
Con­tin­uer la lec­ture de « La ruée vers l’or… »