Demain c’est loin !

L’en­cre coule, le sang se répand, la feuille buvard
Absorbe l’é­mo­tion, sac d’im­age dans ma mémoire
Je par­le de ce que mes proches vivent et de ce que je vois,
Des mecs coulés par le dés­espoir qui par­tent à la dérive

Con­tin­uer la lec­ture de « Demain c’est loin ! »

Rien ne sert de courir, petit frère…

Il faut juste par­tir à point, comme dirait Jean.

Con­tin­uer la lec­ture de « Rien ne sert de courir, petit frère… »