Pascal Le Gall, musicien tourangeau

Maître Renard vous pro­pose ici le deux­ième por­trait d’un artiste de la région. Ce por­trait a été réal­isé par Doc Pilot, autre fig­ure musi­cale, cri­tique et à l’écoute des autres. Nous vous fer­ons ain­si partager ces véri­ta­bles doc­u­men­taires de Doc Pilot, pleins de finesse et de sen­si­bil­ité. À terme, l’équipe de Chartres vous pro­posera ce type de por­traits d’artistes puis sur Orléans et ailleurs. Afin que les artistes puis­sent eux-mêmes vous don­ner les clés de leur tra­vail et de leur univers.

Con­tin­uer la lec­ture de « Pas­cal Le Gall, musi­cien tourangeau »

Serge Germain, musicien tourangeau

Maître Renard vous pro­pose ici le pre­mier por­trait d’un artiste de la région. Serge Ger­main est un musi­cien con­nu et recon­nu sur Tours. Ce por­trait a été réal­isé par Doc Pilot, autre fig­ure musi­cale, cri­tique et à l’é­coute des autres. Nous vous fer­ons ain­si partager ces véri­ta­bles doc­u­men­taires de Doc Pilot, pleins de finesse et de sen­si­bil­ité.

Con­tin­uer la lec­ture de « Serge Ger­main, musi­cien tourangeau »

Jacques Attali à l’Élysée mercredi, Ségolène Royal à Chartres vendredi…

Le rap­port Attali sur la “libéra­tion de la crois­sance”, qui doit être remis au prési­dent de la République mer­cre­di 23 jan­vi­er 2008, est pour le moins atten­du, tant son con­tenu risque d’avoir des impli­ca­tions très con­crètes pour l’ensem­ble des citoyens. En effet, par­mi les 314 mesures annon­cées, l’une des plus débattues sera sûre­ment la dis­pari­tion, pré­con­isée par ce rap­port, des départe­ments. Et dans le départe­ment juste­ment, l’ac­tu­al­ité de la semaine, c’est la venue annon­cée de Ségolène Roy­al à Chartres, ven­dre­di 25 jan­vi­er, pour soutenir Françoise Val­let, la can­di­date social­iste à la lég­isla­tive anticipée de la pre­mière cir­con­scrip­tion d’Eure-et-Loir.

Con­tin­uer la lec­ture de « Jacques Attali à l’Élysée mer­cre­di, Ségolène Roy­al à Chartres ven­dre­di… »

Sachons reconnaître les talents…

L’é­cole est-elle vrai­ment au cœur du débat ?” *

Con­tin­uer la lec­ture de « Sachons recon­naître les tal­ents… »

Lu sur La Piquouse… plutôt deux fois qu’une !

En lisant deux arti­cles de la rubrique “Sports et Loisirs” cette semaine, je n’ai pu m’empêcher de met­tre mon grain de sel au sujet des trac­ta­tions sur une éventuelle fusion des clubs de foot­ball de Chartres et Lucé…

Mon com­men­taire fut le suiv­ant, à lire en gar­dant à l’e­sprit que les quelques points évo­qués méri­tent d’être dévelop­pés :

Ce com­men­taire s’ap­plique aus­si à l’ar­ti­cle du 22/​02

Lucé/​Chartres comme PSG/​OM et Lyon/St-Éti­enne ? Pourquoi pas Real/​Barça tant qu’on y est ! Gar­dons notre calme enfin… (Ne nous fâchons pas !)

Chaque ques­tion est sim­ple :

  • Est-ce qu’on con­tin­ue à cla­quer bête­ment des sub­ven­tions pour des clubs qui ne sont pas fou­tus de sor­tir de CFA2 ?
  • Ou alors est-ce que, juste une fois, on arrête de s’a­grip­per avec nos petits doigts crochus de Beaucerons à un pat­ri­moine foot­bal­lis­tique, qui relève plus de la querelle de clo­cheton ou de l’archéolo­gie sous-marine que de la rival­ité sportive ?

On voit bien ce que donne la poli­tique du Cha­cun chez soi : de l’ar­gent Lucéen et Char­train par les fenêtres, le néant en CFA2 et par­fois, la une de la Rép’ ! Je pense qu’il est temps de pro­pos­er un vrai pro­jet de club pour cette agg­lo et même (soyons méga­los) pour ce départe­ment… Avec près de 100000 habi­tants, ne peut-on pas faire mieux que ça ???

Un peu d’am­bi­tion que dia­ble !

Per­son­nelle­ment, je ne vois pas pourquoi Orléans, Tours et Château­roux en région Cen­tre y arriveraient et pas nous… Aux­erre, 40000 habi­tants et bien­tôt 30 ans de D1 ! Rien ne nous empêche de pren­dre exem­ple ailleurs, à part la radiner­ie…

Ça ne vous dit pas de rêver un peu ???
Con­tin­uer la lec­ture de « Lu sur La Piquouse… plutôt deux fois qu’une ! »

Sur les pavés, la gloire ?

Le mois de mars vient de com­mencer et, un peu partout dans chaque dis­ci­pline, c’est le début de sai­son. Notam­ment en cyclim’se où les pre­mières cours­es (Tour de Majorque, du Qatar ou Ruta del sol…) ont per­mis à tous les gros bras de la petite reine de s’é­talon­ner en plein soleil.

Con­tin­uer la lec­ture de « Sur les pavés, la gloire ? »